D'un Coup d'Oeil

Publié le par LATR



Que notre arrivée sur la blogosphère apporte fraicheur et une nouvelle idée de la fête en y ajoutant, si le temps et les astres le permettent, la douce senteur du climat urbain.
C'est toujours ça de pris.

Une créature se niche au bord de ta route, lecteur, lorsque tu te rends d'un pas décidé vers tes affaires, une créature modeste, au plumage d'une splendeur retenue, te scrute. L'oeil vif et le regard absent, elle lit au profond de tes pensées, telle une confidente télépathe, une gitane dans sa caravane au détour d'un manège de la foire du trône, perchée sur le toit de Notre Dame ou accroupie dans le caniveau.

Créature volatile, le pigeon t'aime d'un amour impartial.
Son objectivité d'une quasi omniscience fait de lui un ange, un messager céleste, dépassant de loin toute la "rigueur journalistique" implacablement humaine.

Il était urgent de laisser une tribune à ce chérubin magnifique.
Qu'il se dévoile à tes yeux, nu comme un ver tendu le long du long fil de pèche de la vie et du règne animal planétaire.

Gars au trou d'air lecteur.
Les secousses de la vérité volaillère peuvent être fatales.


                                                             
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MAUD 29/08/2008 18:48

interessentse mettre dans la peau des pigeons ca m inspire des bonnes decouvertes!bizza toi louise (maud)

Lolito Margareth 27/05/2007 20:46

Je trouve que ce texte polémique peut représenter un danger par les temps qui rôdent. Je ne sais pas si je dois saluer ou fuir cette inititiative qui fait office de présentation !Sur ce, je préfère me tirer plutôt que de risquer d'être pris en train de commenter cette page sulfureuse.